Cameroon Intelligence Community
Par , 30 Jul 2013 15h 12min | Intelligence Economique, Intelligence Stratégique | 1 Commentaire(s)

         La Communauté de l’Intelligence Camerounaise

         Défis du Renseignement Sécuritaire et économique

 

Le Cameroun, nouveau terrain de jeu en plein extension  pour le renseignement des pays d’Asie : Chine, Japon, Corée, Vietnam ;  tous utilisent le Cameroun comme terrain de bataille. Nos voyants d’alerte signalent que le tout dernier combat en préparation  par tous ces loups, c’est le projet de construction d’une autoroute et d’un Tramway reliant les capitales des 10 régions.

Partant des technologies de l’information et de la communication, technologies portuaires,  mécaniques, , industrielles,  et bien d’autres, tous ces domaines sont prisés par ces grands d’Asie. Et pourtant le Cameroun n’a toujours pas une usine de montage des téléphones ; technologie basique. On parle d’une usine de montage des engins agricole ; C’est dire que les camerounais apprécie mieux apprendre à assembler les pièces que d’en maitriser la technologie de production puis de montage.

Un exemple de procédé de renseignement Asiatique :

   La tranche d’âge la plus enclin au renseignement c’est les jeunes de 16-40ans ; et c’est la population asiatique la plus opérationnel sur le territoire, disponible et disposé, en toute mobilité sous des concepts parfois les plus banal et très connu du contrespionnage. C’est le cas de le dire du jumelage de la religion, du leadership et d’épanouissement de la jeunesse, belle couverture et surtout belle occasion pour occuper les points centraux de la capitale et se procurer une source d’information très sensible et opportune.

A voire les mécanismes utilisé par ces services, on se demandent bien si le nombre très élevé de camerounais allant à l’étranger pour diverses raisons est sensibilisé aux questions de patriotisme économique. Ce jeunes se recrutent pour divers horizons , Canada, chine, Australie, USA, etc.… sans toutefois avoir été informé des questions de patriotisme économique. Est-ce une faiblesse ou une peur du système de renseignement ? 

Vers l’Evolution de la Communauté  du renseignement Camerounais !

Le renseignement Camerounais autrefois occupé aux questions politique (démocratie) est de nos jours confronté à une situation dont elle n’a pas l’habitude, gérer ces circuits de renseignement étrangers en territoire nationale sans causer des incidences diplomatique ou des actes diplomatiquement incorrect ; sans pouvoir y être efficace. C’est dire que le politique ne prend pas encore au sérieux la mesure de l’inquiétude qui apparait très préoccupante. On retrouve des filaments d’informations commenté par des exfiltrés ou des agents doubles nourrissant l’espoir d’être contacté par le canal des forces exogènes pour des opérations aux contours malencontreux et aux idéaux de complot à tête chercheuse contre le pouvoir. Toutes ces forces et ces expériences acquises au fil des années se retrouvent en mode non opérationnel, juste pour des stratégies non objectivement éludé. La stratégie de renseignement d’avant la guerre froide voulait qu’une question puisse être posé pour que les mécanismes de renseignement apporte les informations y afférents ; et malheureusement c’est le même mécanisme qui s’applique toujours ; le commandement opérationnel pose une question pour que toutes les forces soit mobilisé à y répondre ; méprisant le fait que les réponses pourrait être déjà injecté dans le circuit par ceux là qui aurait soufflé l’idée de la question au commandement opérationnel. De nos jours ces mêmes pratiques dévoilent au grand jour le caractère obsolète du renseignement camerounais dont les pivots étoilés croient exécuter une mission qui fera échos dans le monde du renseignement. Mal leur en a pris car aujourd’hui on remarque la présence du renseignement militaire Vietnamien au travers de son agence de télécommunication dans la fourniture des services de téléphonie 3G au Cameroun. Et ce n’est pas tout car  Mal leur prendra quand ils découvriront que l’état actuel de hiérarchisation et d’administration du renseignement ne leur permettra jamais de mener à bien leur mission. C’est la raison pour laquelle ils devraient penser à soutenir les mécanismes de révision des actes liés au renseignement, toujours imbriqué par les phénotypes de la bataille entre le renseignement pro Français ; et celui pro Israélien ; [«  après que la couverture technique du renseignement camerounais fut accordé à la « Israël Intelligence Community » ; cette bataille mis à jours les hiérarchies parallèles, et le noyautage de l’administration des pro Français ; Noyautage encore en cours de démantèlement à nos jours. »]

Donc l’une des grandes propositions serait de revoir en totalité les actes émanant de l’Intelligency Community Camerounais, et cela relèverait également des responsabilités du tout premier sénat Camerounais, pour des auditions et des commissions de réflexion.

Cela partant tout d’abord de l’acte qui aurait marqué le début du renseignement camerounais ; à savoir le décret N°086/1436 du 3 décembre 1986 portant création du comité interministériel sur le renseignement, lui-même précédé par le décret N°60/280 du 22 décembre 1960 qui a été expliqué par l’instruction présidentielle N°27/CAB /PRF du 22 juillet 1960 portant recherche et diffusion du renseignement en matière de sûreté intérieure et extérieure de l’état. Ajoutons à cela la note du service du délégué général à la gendarmerie de l’époque N°1451/DGG/FRD/RENS/4 du 06 Mai 1969 sur la collecte du renseignement.

Dans quelle direction regarde le renseignement ?

Aux dernières nouvelles plusieurs services du renseignement était mobilisé pour écouter les informations « commérage » des chaines de radio ; et surveiller les opinions des un et des autres sur les questions d’ordre politique avec la présumé crise des ethnies mécontent qui pourraient vouloir faire passer un message de mécontentement. Ces questions ne sont pas certainement à prendre à la légère, mais reconnaissons du moins l’importance et la nécessité de créer un nouvel service de renseignement dit de la Connaissance, qui se préoccupera plus de travailler sur les clés de compétitivité économique, de surveiller les masses d’informations collectée par les cellules de veille que sont les organisations internationales et autres ; et également de s’occuper du renseignement international, et du contre espionnage au sein de notre territoire.

Leur objectif principal serait  la surveillance des organisations de veille internationaux, le soutien aux organisations nationales dans leur démarches à l’international en insistant sur la nécessité de se servir des attaques des concurrents , aussi des failles pour aller à la conquête de l’extérieur. Mettrai  à disposition des PME/PMI des outils de dernières générations permettant de transformer l’information en connaissance et une très bonne infiltration du marché international.

 Ce service pourra être rattaché ou travailler en étroite collaboration avec le service destiné à surveiller les mouvements d’organisations Américaine de veille sur le territoire national dont la liste est longue et la présence très lointaine. Encore que là même les outils et les technique de surveillance sont très obsolète.

Les Manquement et les procédés à éviter.

1- Au regard de l’organigramme du MINDEF dans laquelle nous relèveront le schéma suivant,  MINDEF----›› SG----››Conseiller Technique----››Chef service justice millitaire----››Chef SEMIL----›› Dir de pers. 

Le chef du SEMIL ne devrait en aucun cas être placé sous l’autorité du conseiller technique, mais directement sous l’autorité du Sécrétariat Général. 

2- La Direction Générale de la Recherche Extérieur (DGRE) et la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) devrait permettre la naissance d’une troisième entité la Direction Générale de la Connaissance Stratégique (DGCS). Cette direction générale s’occupera mieux des questions liés au renseignement économique et à la compétitivité des entreprises Camerounaises tout en évitant l’infiltration des entités du renseignement étranger sur le territoire nationale tel que ce fut le cas tout récemment.                                                                              

1 Commentaire(s)
tuedom jean claude 07:08:2013 14h 32min 52s
atricle interessant
A Vous

Nom*
Email*
Site Web
Code de vérification
TDLBQ
Veuillez saisir le code ci-contre svp!!!*